Interview de Gaëlle Duhazé // Auteur & illustratrice jeunesse

RDV LudiqueBlog, RDV Ludique

Gaëlle Duhazé
auteur et illustratrice nantaise

A l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, devait se tenir le Salon du Livre Jeunesse en Erdre & Gesvres à Sucé-sur-Erdre. En cette période particulière de confinement, le Salon, comme tous les autres événements, a été annulé. Mais, même confiné, le monde ne s’arrête pas de tourner …

Pour les amateurs d’histoires, les amoureux des livres et de belles images, nous avons souhaité mettre à l’honneur la talentueuse auteur et illustratrice jeunesse Gaëlle Duhazé.

L’artiste nantaise a accepté de répondre à nos questions pour découvrir son parcours, son travail, ses livres et ses sources d’inspirations…

Gaëlle Duhazé – « Le grand voyage de Rickie Raccoon » Editions HONHFEI en 2019

Interview de Gaëlle Duhazé

Question de RDVLudique.fr – Nous avons lu dans votre biographie que vous avez débuté votre carrière d’illustratrice après des études supérieures d’Histoire de l’Art. Comment ce parcours s’est – il tracé ?

Gaëlle Duhazé – Faire du dessin a toujours été mon souhait. J’aurais bien fait des études d’Arts Décoratifs. Mais ces études étaient compliquées à envisager. Venant d’un milieu modeste et ayant une crainte quant à la possibilité de vivre du dessin, je me suis orientée, à défaut, vers l’Histoire de l’Art.

Élève sérieuse, les années se sont enchaînées jusqu’à l’obtention d’un DEA. Cette dernière année d’étude a été celle de la prise de conscience. Je me suis dit : « si je ne prends pas le risque de tenter quelque chose avec le dessin, je le regretterai toute ma vie».

Chaton Pâle

Gaëlle Duhazé – « Chaton pâle et les insupportables petits messieurs » Editions HongFei en 2016

Retour en haut ⇑ de page

Gaëlle Duhazé – Après ces études, pendant plusieurs années, j’ai habité à Angoulême, la ville de la Bande Dessinée. Pour vivre, j’ai pris des petits boulots. Et parallèlement, j’ai dessiné, dessiné et encore dessiné de façon un peu compulsive !
J’ai alors intégré un atelier d’artistes de BD. Bien entourée, c’est ainsi que je me suis formée à la force du poignet et au contact de nombreux dessinateurs.

« Bien entourée, (…) je me suis formée à la force du poignet et au contact de nombreux dessinateurs. »

Gaëlle Duhazé – Mon premier voyage tout autour de la terre – Ed Le Sorbier

Au bout de 4 ans, j’ai atteint un niveau professionnel et j’étais prête à démarcher les professionnels.

Aimant dessiner les animaux, je me suis naturellement tournée vers la littérature jeunesse. J’ai alors démarché les maisons d’éditions, les directeurs artistiques, je me suis rendue sur les salons du livre… Et c’est ainsi que j’ai obtenu mes premiers contrats.

Retour en haut ⇑ de page

Gaëlle Duhazé – « Mûres mûres » -ed. Hong Fei

Gaëlle Duhazé – J’ai commencé à travailler pour la presse sur des titres de Milan Presse où je faisais des jeux et des illustrations de récits. Assez rapidement, j’ai illustré des albums aux Editions Hong Fei.

Le premier livre était un petit album « Mûres mûres ». C’est l’histoire d’un panda roux qui part à la recherche de mûres pour sa maman et sa mamie …

C’est un premier livre qui me plonge dans l’univers des animaux que j’apprécie tant.

Ensuite, le premier album que j’ai dessiné et écrit était une commande pour les Editions Le sorbier : « Mon 1er voyage tout autour de la terre », paru en 2010. C’est un livre d’images sur la découverte du monde pour les enfants qui ne lisent pas encore. L’album se présente au travers de grandes planches de dessin qui contiennent plein de petits détails. Et le livre se termine par un jeu.

Puis, j’ai mis du temps à avoir suffisamment confiance en moi pour me lancer dans l’écriture d’une fiction. Je manquais également de temps. Les histoires que j’imagine sont relativement complexes. Leur écriture nécessite un temps de gestation puis un temps de réalisation assez conséquent.

C’est en 2016 & en 2019 que j’ai publié deux albums en tant qu’auteure et illustratrice :

« Chaton pâle et les insupportables petits messieurs »
Editions HongFei en 2016

Gaëlle Duhazé – « Chaton pâle et les insupportables petits messieurs » Editions HongFei en 2016

« Le grand voyage de Rickie Raccoon »
Editions HongFei en 2019

Gaëlle Duhazé – « Le grand voyage de Rickie Raccoon » Editions HongFei en 2019

Retour en haut ⇑ de page

On vous en dit plus sur « Cité Babel » : Sous la forme d’un grand immeuble, les pages du livre sont découpées en 4 volets. Chaque volet représente un étage. On y découvre les familles qui vivent dans l’immeuble. Au fil des saisons, se succèdent les fêtes, rites et traditions des 3 grandes religions monothéistes : juive, musulmane, chrétienne.

Gaëlle Duhazé – « Cité Babel » Ed Les Elephants

Gaëlle Duhazé – «Cité Babel» est un projet génial qui a du sens. La forme et le fond du livre s’imbriquent parfaitement. Ils permettent de la pédagogie intelligente et adaptée à un moment où on en a vraiment besoin.

Lorsque les Editions des Eléphants m’ont proposé de prendre en charge toute la partie graphique de l’ouvrage, j’ai été séduite par le projet. Je n’avais jamais fait de documentaire et graphiquement, c’est un travail à part dans ma production. Pour sa réalisation, j’ai fait de nombreuses recherches documentaires sur les différentes religions, les objets, les coutumes et les rites. J’ai appris beaucoup de choses.
Cela a été un gros travail auquel je me suis consacré pendant environ 3 mois et demi.

« La forme et le fond du livre s’imbriquent parfaitement.
Ils permettent de la pédagogie intelligente et adaptée à un moment où on en a vraiment besoin. »

Gaëlle Duhazé – « Cité Babel » Ed Les Elephants

Retour en haut ⇑ de page

Question de RDVLudique.fr – « Cité Babel » a reçu le Prix Sorcières de l’album documentaire en 2016. Que représente ce prix ?

Ce prix littéraire français distingue chaque année des œuvres de la littérature jeunesse selon différentes catégories, en fonction du type d’ouvrage et de l’âge des enfants auxquels ils s’adressent. Il est décerné par l’Association des librairies spécialisées pour la jeunesse (ASLJ) et par l’Association des bibliothécaires de France.

C’est une belle récompense qui prouve que l’on peut faire des projets intelligents qui rencontrent le public.

Mon style s’est construit au fur et à mesure des années. Mes inspirations sont des grands noms de l’illustration, la nature et le Japon.

  • Dans le monde de l’illustration, j’ai des références comme Kitty Crowther un des grands noms de l’illustration. Son travail est au crayon de couleurs et à l’aquarelle où se dessinent des petites créatures un peu étranges.

  • Je regarde aussi beaucoup la nature, même si je n’ai pas un style réaliste.  Pour illustrer des végétaux, je fais des recherches sur internet et m’inspire de photos. Je pars toujours du réel pour dessiner mes formes.

Gaëlle Duhazé – « Chaton pâle et les insupportables petits messieurs » Editions HongFei en 2016

Gaëlle Duhazé – Mon premier voyage tout autour de la terre – Ed Le Sorbier

  • Je suis également tournée vers le Japon. J’aime regarder des estampes japonaises et les dessins de certains mangakas historiques comme Shigeru Mizuki. Tout le folklore japonais, les yokais … m’inspirent. Cette façon de dessiner est belle, poétique et très humoristique.  Et ce mélange est à la fois élégant, esthétique et en même temps, très vivant.
    L’esthétisme et l’expressivité des personnages ont une grande importance pour moi. Les images que je dessine sont au service de l’histoire qui est racontée, avec différents niveaux de lecture et d’intérêt.

« L’esthétisme et l’expressivité des personnages ont une grande importance pour moi »

Retour en haut ⇑ de page

Gaëlle Duhazé – Lorsque le livre est une commande, la base du dessin est faite sur papier et à la main : à la plume, au pinceau ou même un peu de chaque. Par commodité pour faire des retouches ou des modifications, ils sont ensuite scannés et je fais la mise en couleur sur l’ordinateur.

Pour mes albums pour lesquels je suis l’auteur, je retrouve le plaisir du tout à la main : avec de l’aquarelle, des crayons de couleur et de l’encre de chine.

Gaëlle Duhazé – « Le grand voyage de Rickie Raccoon » Editions HongFei 2019

Gaëlle Duhazé – Amélie Maléfice – Ed. Nathan

Gaëlle Duhazé – Je suis sur une série de commandes où j’illustre les textes de Arnaud Alméras sur les petits romans « Amélie Maléfice» aux Editions Nathan. Ce sont des livres pour l’apprentissage de la lecture. Je travaille sur le tome 6.

J’illustre aussi l’album «Le livre des mots qui font du bien» aux Editions Glénat. C’est une série de livres qui donne le goût des mots. Sans être un abécédaire, ils présentent des sélections de mots et des textes à lire à haute voix. Il est question du sens des mots et de jouer sur les sonorités. A la fois poétique et didactique, cette collection très intéressante.

Je commence aussi à réfléchir à une nouvelle histoire animalière, avec une panthère des neiges. C’est une histoire qui me trotte dans la tête depuis longtemps, et même avant la publication du livre « Panthère des neiges » de Sylvain Tesson qui a reçu le prix Renaudot en 2019.

Retour en haut ⇑ de page

Gaëlle Duhazé – J’aime me balader au grand air, sur les bords de la Sèvre nantaise ou dans les beaux jardins nantais où l’on peut observer la nature comme au Parc des Pblates, Jardin des Plantes …

Et j’en profite pour faire un peu de publicité pour une amie qui a ouvert un café Parent-Enfant « Cosy parenthèse » à Clisson. Avec des jeux adaptés pour les tout-petits, c’est un lieu très agréable à fréquenter avec des enfants.

Gaëlle Duhazé – « Le grand voyage de Rickie Raccoon » Editions Babelio en 2018

Retour en haut ⇑ de page

Coloriages de Gaëlle Duhazé

Pour occuper les enfants la maison, sachez que Gaëlle Duhazé met à votre disposition une dizaine de dessins à imprimer & colorier. Cliquez ici pour accéder aux coloriages !

dessin à colorier - dragon - inde guépard

Gaëlle Duhazé – Illustrations à colorier

Suivre l’actualité
Gaëlle Duhazé

N’hésitez pas à suivre l’actualité de Gaëlle Duhazé sur les réseaux sociaux.

Partagez cet article
FacebooktwitterpinterestFacebooktwitterpinterest